Club ComElles

Charlotte Camoin, Trophée du jeune talent

Publié le 11 juin 2018

Charlotte Camoin, responsable de la communication institutionnelle de PUM Plastiques s’est vue décerner le Trophée du Jeune Talent par le Club Comelles.

Charlotte Camoin, Trophée du jeune talent

Avant de lui remettre son trophée, les coprésident(e)s du jury, Virginie Mary (SNPTV) et Jean-François Laforge (Groupe Michelin) ont souligné ce qu’ils avaient tout particulièrement apprécié chez Charlotte : son courage professionnel et son engagement.

Ce fut ensuite à son tour de prendre la parole pour partager sa façon d’appréhender et de vivre au quotidien son métier de communicante :

Etre nominée au Trophée du Jeune Talent est une véritable récompense à titre professionnel, évidemment, mais aussi personnel. Lorsque le temps joue son rôle et s’emballe d’année en année, nous avons peu d’occasions de prendre un moment pour regarder derrière nous, ou de faire un arrêt sur image et penser à ce pourquoi nous nous lançons corps et âme dans ce beau métier de la communication.

Et quelle chance nous avons ! Stratégie, analyse, image de marque, créativité, originalité, … Qu’elle soit corporate ou institutionnelle, la communication est incontournable dans le succès d’une entreprise. Un métier capital aux multiples facettes que nous pouvons découvrir ou redécouvrir d’une structure à une autre. 

Je pense que c’est ça qui m’a séduite dès le premier jour, la diversité des missions et l’humain. L’humain est central dans notre métier. Nous devons être à l’écoute, anticiper les besoins et connaître les appétences de nos cibles, de nos collaborateurs, de notre hiérarchie… Chaque projet amène un apprentissage nouveau, quel qu’il soit, de nouveaux interlocuteurs et de nouveaux enjeux. C’est cette multiplicité qui enrichit notre quotidien qui me donne à moi l’envie de me lever chaque jour.

Dans un service communication, nous portons les valeurs de l’entreprise, à l’interne et à l’externe, les partager me semble donc primordial pour pouvoir s’épanouir pleinement. Aujourd’hui je suis fière d’appartenir à une entreprise humaine aux valeurs fortes et où être une femme n’est pas un sujet.

Depuis 4 ans, en complément de mon parcours professionnel, je suis investie dans une association qui me permet d’allier solidarité et projets citoyens. Cette année j’ai l’honneur de représenter la Jeune Chambre Economique de Reims, au poste de présidente 2018. Cette casquette, représente un investissement tel, qu’il m’était essentiel d’en parler à mes supérieurs. Il ne m’a suffi que de quelques minutes avec Sibylle Daunis, la Directrice Générale de PUM Plastiques, pour comprendre qu’elle soutenait personnellement ma démarche. A cet instant, je me suis sentie encore plus confortée dans ma volonté de venir chaque jour dans cette entreprise-là.

J’ai l’intime conviction que chaque expérience compte, les bonnes, les mauvaises et mêmes celles que l’on pense insignifiantes. La restauration, a eu beaucoup de place dans ma vie avant et pendant mes études supérieures.  Elle m’a appris la rigueur, la valeur du travail, à ne jamais compter mes heures et m’a permis de réaliser la suite de mon parcours. Le journalisme m’a apporté la curiosité et l’audace de me jeter à l’eau. La communication, elle, m’a offert les premières opportunités et finalement l’épanouissement professionnel et personnel.

Si j’avais un conseil à donner aux jeunes femmes qui souhaitent participer au Trophée du Jeune Talent 2019, c’est de ne pas hésiter à valoriser toutes leurs expériences. Et puis d’oser ! Oser sortir du cadre, des sentiers battus, ne pas hésiter à voir et à vivre d’autres choses, qu’elles soient associatives, sportives ou créatives… Nourrissez-vous sans cesse de nouvelles expériences !

Et croyez en vous aussi ! Parce qu’il faut tellement de temps pour se faire confiance, à soi-même. Au début de nos carrières, nous misons sur la chance, mais encore plus amusant nous expliquons aussi nos évolutions par la chance. Mais la chance et le hasard sont valables pour une rencontre, oui, mais pas pour une réussite. Je finirai donc sur une phrase de Martin Luther King :

Croyez en vos rêves et ils se réaliseront peut-être.

Croyez en vous et ils se réaliseront sûrement.